Calendrier

sept
21
jeu
2017
Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare
sept 21 @ 20 h 00 min
Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare @ H38

Vous avez dit « théâtre classique »… ?

Les 26000 tracent depuis 15 ans un itinéraire artistique singulier et installent le théâtre là où on ne l’attend pas, touchent le spectateur qui s’ignore, détournent le regard et décalent le quotidien. Ils font des farces pour mieux s’emparer du sacré et bousculent joyeusement la routine.

Etonnant virage, après la rue, les voilà qui entrent en salle et s’attaquent au monument du théâtre : Shakespeare !

Ils nous présentent leur interprétation de cette tragi-comédie de Cour peu connue en France, aux dialogues vifs et spirituels, mais sur laquelle planent la mélancolie et l’ironie.

Autour de cette trame romanesque pleine d’histoires d’amour contrariées, les 26000 déboulonnent et bricolent le mythe, questionnant toujours avec humour le sens du théâtre dans une adaptation qui, à coup sûr, n’aura rien de classique.

« Attention, spectacle irracontable… et très recommandable. La troupe des 26000 couverts – une des compagnies de théâtre de rue les plus créatives de France – ne pouvait certes pas mettre Shakespeare en scène de manière classique. [...] A leur manière, légère et futée, les 26000 couverts brouillent les repères […]. C’est bien vu. Et très drôle. » F. Darge – Le Monde

lire l’article complet >

sept
22
ven
2017
Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare
sept 22 @ 20 h 00 min
Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare @ H38

Vous avez dit « théâtre classique »… ?

Les 26000 tracent depuis 15 ans un itinéraire artistique singulier et installent le théâtre là où on ne l’attend pas, touchent le spectateur qui s’ignore, détournent le regard et décalent le quotidien. Ils font des farces pour mieux s’emparer du sacré et bousculent joyeusement la routine.

Etonnant virage, après la rue, les voilà qui entrent en salle et s’attaquent au monument du théâtre : Shakespeare !

Ils nous présentent leur interprétation de cette tragi-comédie de Cour peu connue en France, aux dialogues vifs et spirituels, mais sur laquelle planent la mélancolie et l’ironie.

Autour de cette trame romanesque pleine d’histoires d’amour contrariées, les 26000 déboulonnent et bricolent le mythe, questionnant toujours avec humour le sens du théâtre dans une adaptation qui, à coup sûr, n’aura rien de classique.

« Attention, spectacle irracontable… et très recommandable. La troupe des 26000 couverts – une des compagnies de théâtre de rue les plus créatives de France – ne pouvait certes pas mettre Shakespeare en scène de manière classique. [...] A leur manière, légère et futée, les 26000 couverts brouillent les repères […]. C’est bien vu. Et très drôle. » F. Darge – Le Monde

lire l’article complet >

sept
23
sam
2017
Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare
sept 23 @ 20 h 00 min
Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare @ H38

Vous avez dit « théâtre classique »… ?

Les 26000 tracent depuis 15 ans un itinéraire artistique singulier et installent le théâtre là où on ne l’attend pas, touchent le spectateur qui s’ignore, détournent le regard et décalent le quotidien. Ils font des farces pour mieux s’emparer du sacré et bousculent joyeusement la routine.

Etonnant virage, après la rue, les voilà qui entrent en salle et s’attaquent au monument du théâtre : Shakespeare !

Ils nous présentent leur interprétation de cette tragi-comédie de Cour peu connue en France, aux dialogues vifs et spirituels, mais sur laquelle planent la mélancolie et l’ironie.

Autour de cette trame romanesque pleine d’histoires d’amour contrariées, les 26000 déboulonnent et bricolent le mythe, questionnant toujours avec humour le sens du théâtre dans une adaptation qui, à coup sûr, n’aura rien de classique.

« Attention, spectacle irracontable… et très recommandable. La troupe des 26000 couverts – une des compagnies de théâtre de rue les plus créatives de France – ne pouvait certes pas mettre Shakespeare en scène de manière classique. [...] A leur manière, légère et futée, les 26000 couverts brouillent les repères […]. C’est bien vu. Et très drôle. » F. Darge – Le Monde

lire l’article complet >

sept
24
dim
2017
Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare
sept 24 @ 20 h 00 min
Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare @ H38

Vous avez dit « théâtre classique »… ?

Les 26000 tracent depuis 15 ans un itinéraire artistique singulier et installent le théâtre là où on ne l’attend pas, touchent le spectateur qui s’ignore, détournent le regard et décalent le quotidien. Ils font des farces pour mieux s’emparer du sacré et bousculent joyeusement la routine.

Etonnant virage, après la rue, les voilà qui entrent en salle et s’attaquent au monument du théâtre : Shakespeare !

Ils nous présentent leur interprétation de cette tragi-comédie de Cour peu connue en France, aux dialogues vifs et spirituels, mais sur laquelle planent la mélancolie et l’ironie.

Autour de cette trame romanesque pleine d’histoires d’amour contrariées, les 26000 déboulonnent et bricolent le mythe, questionnant toujours avec humour le sens du théâtre dans une adaptation qui, à coup sûr, n’aura rien de classique.

« Attention, spectacle irracontable… et très recommandable. La troupe des 26000 couverts – une des compagnies de théâtre de rue les plus créatives de France – ne pouvait certes pas mettre Shakespeare en scène de manière classique. [...] A leur manière, légère et futée, les 26000 couverts brouillent les repères […]. C’est bien vu. Et très drôle. » F. Darge – Le Monde

lire l’article complet >

oct
11
mer
2017
Comme vider la mer avec une cuiller
oct 11 @ 20 h 00 min
Comme vider la mer avec une cuiller @ Théâtre des Feuillants

Conteur divin

« Mais comment avons-nous fait cela ? Comment avons-nous pu vider la mer ? » — Nietzsche, Le gai savoir

Comment le récit religieux continue-t-il de façonner notre quotidien ? Yannick Jaulin, connu pour porter l’art du conte sur les plateaux de théâtre avec humour et délicatesse, propose une version très personnelle des histoires des religions, non pas doctrinaire, mais en homme de son temps qui saisit dans les différents mythes et récits des trois religions du Livre des résonnances actuelles. La musique de Morgane Houdemont, au violon, accompagne la pensée du conteur qui passe de la coiffeuse Dalila et son garçon Samson, aux rasta de Bob Marley et à un récit personnel parfois teinté de patois vendéen, sa marque de fabrique.

« Devant un tableau de l’Annonciation, le beau parleur de la Saintonge raconte, avec son bagout coutumier, une suite d’histoires saintes, de contes mythologiques, toutes ces croyances dont nous sommes les héritiers. […] L’acteur s’impose, magnifique, généreux, caustique, jovial, émouvant aussi. » — Télérama, mars 2016.

lire l’article complet >

accès au calendrier complet... >