Lettres à Élise

mardi 16 octobre | 20h | mercredi 17 octobre | 10h | Théâtre des Feuillants
Lettres à Élise

il y a cent ans…

Début août 1914, Jean Martin, l’instituteur d’un petit village, doit partir à la guerre. Il quitte son épouse, Élise, et leurs deux enfants, Camille et Arthur. Les choses commencent bien : à la caserne, il retrouve d’anciens amis. A défaut d’enthousiasme, ils se réchauffent avec leur camaraderie. Commence une correspondance entre l’avant, le front du soldat qui dit à demi-mot, élude l’horreur et révèle peut-être la peur du poilu de, bientôt, ne plus être un homme, et l’arrière, le front ménager de celles qui doivent vivre sans pères, sans époux, sans fils et subissent au quotidien les conséquences de la guerre d’usure.

Jean-François Viot n’est pas un écrivain de propagande. Comme Tchekhov, il pense que la démonstration tue l’œuvre d’art et qu’il y aura toujours plus de vérité dans la subtilité que dans l’artifice. Aussi, quoiqu’inspirée de correspondances réelles, cette histoire n’existe qu’au théâtre. La mise en scène d’Yves Beaunesne, dissout peu à peu la forme épistolaire en alliant art dramatique, dessin, vidéo pour laisser apparaître la révolte, le rire, le dégoût, la fatigue, l’injustice, l’absurdité et l’amour.

 

  réservez votre billet en ligne

durée | 1h20

Comédie Poitou-Charentes
Texte : Jean-François Viot
Mise en scène : Yves Beaunesne
Avec : Lou Chauvain et Elie Triffault
Dramaturgie : Marion Bernède | scénographie : Damien Caille-Perret | Lumières : Baptiste Bussy | Création musicale : Camille Rocailleux | Costumes, maquillages et coiffures : Catherine Bénard | Assistanat à la mise en scène : Pauline Buffet


Production : La Comédie Poitou-Charentes – Centre Dramatique National, avec le soutien de la DRAC Poitou-Charentes, de la Région Aquitaine/Limousin/Poitou-Charentes et de la Ville de Poitiers | Co-production : Théâtre d’Angoulême, Scène Nationale

Photo © Guy Delahaye


Tarifs
plein tarif 25 €
tarif réduit 15 €
carte culture 5.50 €

Rencontre à chaud à l’issue des représentations



Mots-clefs: 1914 théâtre