Bérénice

mardi 12 & mercredi 13 mai | 20h | Pernand-Vergelesses* (*sous réserve de modification)
Bérénice

Les Tréteaux de France à l’honneur – Acte I

Dans Bérénice de Racine, toute l’intrigue est résolue dès le premier vers. Titus ne pourra épouser Bérénice, Bérénice ne pourra épouser Titus, et personne n’épousera personne.
Chacun, sur scène comme dans le public, sait que le conflit ne saura se dénouer. Vespasien est mort, Titus accède au trône. La pièce se situe dans le temps restreint qui sépare la proposition « le roi est mort », de la seconde « vive le roi ».
En effet, selon une loi qui ne souffre aucune exception, il ne saurait être question qu’il épouse une étrangère. Pour succéder au père, Titus devra renoncer à l’amour, quitter le monde de l’enfance et entrer durablement dans les contraintes de l’âge adulte.
Bérénice est donc une longue lettre d’adieu qui laisse trois êtres seuls et dévastés. Car l’amour dans Bérénice, s’écrit à trois. C’est cela que Robin Renucci veut donner à voir : l’amour impossible de Titus et Bérénice, mais aussi le désir fou que cet amour provoque chez Antiochus… Pour faire entendre cette langue racinienne si pleine de force délicate, le metteur en scène propose de faire précéder la pièce d’une courte introduction en vers, commandée à Nicolas Kerszenbaum (qui a notamment écrit et mis en scène Ping-Pong (de la vocation) qui agira comme un sas d’accueil.
Spécialement conçue pour aller à la rencontre des publics, jouer partout simplement, les Tréteaux de France proposent avec cette forme un retour aux sources : le verbe, des acteurs, le jeu et un espace quadri-frontal intime pour que le public puisse être au cœur de l’action, s’emparer de l’émotion de la langue.

  réservez votre billet en ligne

tous publics à partir de 14 ans
durée | 1h50

Tréteaux de France
Texte intégral de Racine
Mise en scène : Robin Renucci
Assistante à la mise en scène : Karine Assathiany
Avec : Tariq Bettahar (Arsace), Thomas Fitterer (Paulin), Solenn Goix* (Bérénice), Julien Léonelli* (Antiochus), Sylvain Méallet* (Titus), Amélie Oranger (Phénice), Henri Payet (Rutile) *comédiens permanents des Tréteaux de France
Scénographie et lumière : Samuel Poncet | Costumes : Jean-Bernard Scotto

Rencontres à chaud à l’issue de la représentation
En collaboration avec : la Maison Jacques Copeau et le Théâtre de Beaune
Photo © Olivier Pasquiers


Tarifs
plein tarif 25€
réduit 15€
carte culture 5,5€

Production : Tréteaux de France – Centre Dramatique National


Mots-clefs: Racine tragédie

X